L'association - Présentation & Historique

adresse.jpg 34 rue ¨Pline Parmentier - 33500 LIBOURNE

05 57 51 27 26   - Contact : accueil@apeilib.fr - apeilib.free.fr

 

A Libourne, en 1965, des parents de personnes handicapées mentales – dites « inadaptées » - se regroupent suite à la nécessité de trouver une réponse aux besoins spécifiques de leur enfant face à l’absence de solutions proposées par les services publics, et entreprennent une action auprès des Services Médico-sociaux et administratifs en vue de l’ouverture d’un premier établissement.

Le 21 décembre 1967, l'Association des Parents et Amis d’Enfants Inadaptés (A.P.E.I.) « Les Papillons Blancs du Libournais » est créée. En 1968, un premier établissement est ouvert sous le nom de « L’Eau Vive » accueillant, dans des locaux aménagés par les parents, 46 enfants à partir de 6 ans en sections Institut Médico Pédagogique et Institut Médico Professionnel.

En 1975, cet établissement est transféré sur la commune de Saint-Émilion dans de nouveaux locaux construits à l’initiative du Maire de Libourne alors Ministre de la Santé et de la Sécurité Sociale, et devient l’Institut Médico Éducatif « Jaugueblanc » avec un agrément de 120 places, revu successivement à la baisse en 1978 et 1981 pour atteindre la capacité de 94 places en 1985, toujours en vigueur aujourd’hui, dont 34 places en internat de semaine.

En 1973 est créé le Centre d’Aide par le Travail de la Ballastière à Libourne ainsi qu’un Foyer d’Hébergement attenant qui permettent l’accueil de 60 travailleurs handicapés dont 30 en foyer dans des locaux construits à l’initiative de la Mairie de Libourne.

Le 1er septembre 1975, une autorisation d’augmentation de capacité du CAT de 20 places se traduit par l’ouverture de l’annexe «  Les Ateliers du Breuil » dans la commune des Églisottes afin de répondre aux besoins recensés autour de la commune de Coutras.

De 1977 à 1987, la capacité du CAT de la Ballastière ne va cesser d’augmenter , tandis que le Foyer d’hébergement passe de 30 à 36 places en 1977 pour arriver à 40 places en 1986, capacité autorisée à ce jour et qui sera portée à 42 avec deux places d'accueil temporaire dans le cadre de la réhabilitation des locaux.


Dans le même temps, l’Annexe du Breuil se développe et passe à 30 places en 1981 puis à 50 places en 1983.

La capacité du CAT (ÉAT) de la Ballastière étant trop importante pour pouvoir y créer des places supplémentaires, c’est l’Annexe du Breuil qui bénéficiera de places nouvelles créées en 2001, 2002, 2003 et 2009 atteignant ainsi la capacité de 75 places.

 

En 1986 s’ouvre sur Libourne un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale destiné à suivre une vingtaine de travailleurs en ÉAT disposant de suffisamment d’autonomie pour vivre, seuls ou en couple, en appartement. Basé initialement dans les locaux du Foyer de la Ballastière, ce service deviendra complètement autonome en 2004 en aménageant dans des bureaux loués en centre ville de Libourne.

 En 1994, l'Association acquiert un ancien atelier de réparation automobile, situé à proximité du Foyer de La Ballastière, qui deviendra l'Atelier des Dagueys et permettra à l'Atelier de La Ballastière de voir son effectf porté à 110 places.

 En 1998, c’est à Coutras qu’est créé un Service d’Accompagnement à la Vie Sociale, dans un immeuble construit par l’association, qui accompagne 12 travailleurs en ÉAT et dispose de plus d'une place en accueil temporaire.

En 2001, un Service d'Éducation et de Soins Spécialisés à Domicile (SÉSSAD) voit le jour à Libourne dans des locaux loués près de la gare, avec pour objectif l'accompagnemennt de 12 enfants et adolescents de 6 à 16 ans maintenus en milieu ordinaire. Son agrément passera de 12 à 15 places en 2013.

En 2009 s'ouvre un Service d'Accueil à Temps Partiel (STP) sur un terrain situé entre les Ateliers des Dagueys et le Foyer de La Ballastière, destiné à accueillir 32 personnes accompagnées à mi-temps en ÉAT (La Ballastière, Saint-Seurin sur l'Isle, Saint-Denis de pile, Les Églisottes) et à mi-temps en STP en proposant des activités médico-sociales à caractère occupationnel.

L’APEI du Libournais, adhérente à l’Union Nationale des APEI   - reconnue d’utilité publique, adhérente à l’Association Départementale (ADAPEI) et à l’Union Régionale (Urapei), crée, gère et anime des structures à l’aide de financements publics (Aide Sociale, Sécurité Sociale, Agence Régionale de Santé, Conseil Départemental, Ministère de l’Emploi, Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie).

 Aujourd'hui, l'Association, devenue Association de Parents et Amis des Personnes Handicapées Mentales "APEI Les Papillons Blancs du Libournais" gère 9 établissements et services représentant environ 400 places agréées et emploie  160 salariés environ.

A compter du 1° septembre 2018, le Foyer bénéficie d'un double agrément : Foyer d'hébergement pour 32 places et Foyer de Vie pour 10 places plus 1 place d'accueil temporaire.

A partir du 1° janvier 2019, ouverture de 8 places de SESSAD Pro; en partenariat avec l'APAJH Gironde.

Elle nécessite une participation importante des bénévoles et des fonds propres indispensables à toute nouvelle réalisation.


Découvrez le Projet associatif

 

Téléchargez la fiche descriptive
 
pdf.png

 




Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^